A vos fourchettes, prêts, partez

AccueilConseils aux voyageursLondres – Le guide complet

Londres – Le guide complet

Après New York et Myanmar, je me lance dans un troisième guide, celui de Londres. Une des destinations les plus courues par les touristes européens mais pas seulement. On se déplace depuis le bout du monde pour apprécier une tasse de thé, flâner dans les magasins ou faire une halte à Big Ben. Londres, en tant que mégalopole Européenne a beaucoup à offrir. Je vous en donne la preuve. Tout savoir sur Londres, c’est par ici !

Avant de partir ?

Il n’ y a pas énormément de choses auxquelles il faut penser, avant de partir pour Londres. Pas de passeport, prenez juste votre carte d’identité (valide bien entendu). En revanche, c’est sur la monnaie qu’il faut être vigilant. Vos euros, ne vous serviront strictement à rien, si ce n’est de servir de monnaie d’échange pour obtenir Livre Sterling et Pounds. N’échangez pas votre argent en France. Pourquoi ? Référencez-vous à mon article ci contre : http://www.mikeontheroad.fr/pourquoi-emmener-des-euros-en-voyage.  Passez directement au chapitre sur le change. Il est bien plus intéressant d’échanger son argent, dans le pays où l’on se rend. Le taux est actuellement de 1 euros = 0.815 livres. Enfin changez l’heure. Lorsqu’il est 12h à Paris, il est 11h à Londres. Et j’oubliais, il vous faudra un adaptateur international car en Angleterre, la prise n’est pas la même, vous risquez d’être pris au dépourvu.

Comment y aller ? 

 

Pour se faire, vous avez plusieurs solutions. La première et la plus simple, prenez l’Eurostar. Ce moyen de locomotion existe depuis près de 20 ans, mais a connu un essor formidable il y a 10 ans. Moins contraignant que l’avion, il vous permettra d’arriver à la magnifique gare de Saint Pancras, en plein centre de Londres. Vous n’aurez donc plus besoin de dépenser une mini fortune pour effectuer un transfert. De plus le trajet ne dure que 2h15 depuis Paris (Paris Nord) et 1h20 depuis Lille. Un aller/retour pourra se trouver à moins de 100 euros, si vous vous y prenez en avance.

Mais l’Eurostar, même si fort utile ne réside pas être l’unique moyen de transport pour Londres. Plus contraignant, il s’agit du bus. Moins coûteux (environ 60 euros pour un aller/retour avec Eurolines), mais plus éprouvant. 6h de bus, et des conditions de transport encore perfectible. Si vous voulez dormir, la place pourra cruellement vous manquer, si vous n’êtes pas habitués. Dormir en bus n’est pas donné à tout le monde, mais avec l’habitude on s’y fait assez rapidement. Autre que la compagnie Eurolines, IDbus ou Megabus vous permettront également d’effectuer la liaison.

Puis vient l‘avion. Avec de l’avance, cela peut être la meilleure solution. La compagnie EasyJet peut vous offrir un aller/retour pour 90 euros (1h20 de vol).  Bien entendu, ne minimisez pas le prix d’un transfert. Pour rejoindre Roissy c’est souvent un budget qu’il ne faut pas négliger. Même chose pour Gatwick ou Lutton. Autre problème, c’est que la taille et le poids de votre bagage à main est limité. A Londres, il existe en tout 6 aéroports, mais en général seulement 4 d’entres eux sont réellement utilisés : Gatwick, Lutton, la City et bien sûr Heathrow.

Ou enfin, par vos propres moyens, en utilisant le tunnel sous la manche. Cela vous laissera d’avantage de liberté, aucune contrainte sur l’horaire. Il faut juste être capable et se dire qu’il vous est impossible de vous reposer.

Les transferts selon les différents aéroports

 

Heathrow : Heathrow est le plus grand aéroport du Royaume-Uni, un hub impressionnant. Je ne vous dirais pas ici de prendre le taxi, tout le monde connaît cette solution. Et le taxi à Londres, on ne peut pas vraiment dire que c’est « cheap ». La meilleure façon de lier ces deux points, c’est le London Underground en comptant bien 1h. Attention car ce métro est souvent pris d’assaut par les touristes, mais également par les locaux. Si vous voulez aller plus vite, vous pouvez prendre l’Express depuis Heatrow, puis reprendre le métro avec la ligne Victoria. Pour le prix aller/retour : 12 livres.

Gatwick : Depuis Gatwick, le plus simple est de prendre le bus. Le National Express Bus effectue la liaison. L’avantage c’est qu’avec ce bus c’est du 24/24 et 7 jour/7. Par contre cela peut prendre entre 1h et 1h30. Coach services effectue également la liaison. Près de 20 euros pour l’aller/retour. Pour un transport plus rapide, choisissez le train ( First Capital Trains). Il effectuera les arrêts suivants : London Bridge, Blackfriars, City Thameslink, Farringdon et Saint Pancras. Plus rapide, mais avec un coût plus élevé, d’environ 18 livres pour un aller/ retour.

Luton : La solution la moins chère reste une nouvelle fois le bus. Le National Express Bus vous coûtera 10 livres. Tentez de le réserver sur internet, on ne sait jamais s’ il y a un afflux très important de touristes le jour J. En revanche, vous payerez une taxe d’environ un euro. Si vous voulez y être plus rapidement, vous pourrez toujours prendre le train. Avec le Luton Airport Train Service, vous rejoindrez le centre de Londres en seulement 25 minutes. Vous avez un train toutes les 10 minutes, pour 4 livres de plus que le bus.

Comment se déplacer dans Londres ?

 

S’il y a bien une carte indispensable à Londres, c’est l’Oyster card. Elle donne l’accès au métro, bus, DLR et certains trains. Elle s’achète dans toutes les stations de métro. Lors de l’acquisition de cette carte, vous devez régler une caution de 5 livres qui vous seront rendus à son retour. Cette carte est rechargeable. A chaque fois que vous effectuez un trajet, le montant est déduit et est bien important que celui d’un ticket normal. A titre d’exemple, lorsque vous payez un ticket de métro, au tarif unique, cela vous coûtera la bagatelle de 4.3 livres. Alors qu’avec cette fameuse carte cela ne vous coûtera que 2 livres. C’est une astuce à savoir, car elle vous fera économiser pas mal d’argent, surtout si vous devenez un véritable fanatique des transports. De plus, la carte n’est pas nominative, et permet de prendre un abonnement à la semaine ou au mois. N’oubliez pas qu’il existe également la travel card, qui vous permettra de vous déplacer durant une journée, au prix imbattable de 8.4 livres. Si l’on considère qu’un aller/retour sans aucune carte vous sera facturer plus de 8 livres, le choix est vite fait!

Le métro

Le métro londonien se nomme Underground, ou encore the Tube. Sachez qu’il est important de ne pas prendre le premier venu, et qu’il vous faudra impérativement vérifier sa destination. Toutes les stations ne seront peut être pas desservit (en l’occurrence la vôtre). Il existe 11 lignes, 270 stations, et s’étend sur plus de 400 km. Contrairement à ce que l’on peut penser, il n’est pas toujours très fiable, et sa vitesse est rarement supérieur à 70 km/h. Chaque ligne de métro corresponde à une couleur, ce qui est bien pratique. Il circule de 5h30 du matin, jusqu’à 0h20/1h du matin. Attention, lorsque la messe est célébrée (ironie quand tu nous tiens, je parle bien entendu de Dimanche), l’ouverture ne se fera pas avant 7h.

Le bus

Prendre le bus, révèle être une habitude pour les Londoniens. Le célèbre bus à deux étages est avant tout connu pour sa couleur rouge écarlate. C’est un formidable moyen de se déplacer dans la capitale, à condition de prendre son temps. Le problème c’est qu’il est difficile de s’y retrouver, étant donné que la route n’est pas indiquée sur les panneaux ou même dans le bus. Sur l’avant du bus, seule la direction sera inscrite. Si vous avez le moindre doute, pensez à demander au chauffeur ou aux locaux qui sauront vous renseigner. La nuit, les bus sont fréquents. On les repère par le N qui précède le numéro du bus. Les Londoniens aiment faire la fête, et ne pouvant pas rentrer avec le « Tube », ils se rabattent sur le bus. Les comportements alcoolisés, ne sont donc pas rare. Mais rare sont les moments, où j’ai pu assister à un débordement. Les lignes 9 et 15 traversent stratégiquement Londres en passant par Hyde Park, Oxford Street, Picadilly Circus, Trafalgar Square ou encore La City et Tower Bridge.

Les Taxis

Si vous avez de l’argent et êtes allergiques aux transports en commun. Il vous reste toujours le taxi. A Londres il en existe deux. Les black cabs, taxi traditionnel, un peu plus cher que la moyenne mais toujours sûr et les minicabs, voiture ordinaire sans compteur. Généralement moins cher, mais la réputation est moindre. Le compteur évite l’arnaque, faites donc très attention avec les minicabs. Si vous voulez jouer la carte de l’originalité, les Pinkladiescab sont là pour vous. Comme son nom l’indique ce sont des taxis rose, conduits uniquement par des femmes. Le prix reste sensiblement le même que les autres compagnies.

Le vélo

Enfin, si vous rejoignez Londres lors des beaux jours, vous pouvez prendre le cousin du vélib. Il s’agit du Barklays Bike. Il vous permettra de sillonner la ville, à grand coup de pédale pour 1 livre par jour (30 minutes gratuites …), mais vous devrez rajouter un livre supplémentaire pour les 30 prochaines minutes. Soit 2 livres pour 1h sans interruption. 1h30 représentera 4 livres. Ceci afin de minimiser le temps d’une personne sur le vélo, pour qu’un maximum de personne puisse en profiter.

Se loger à Londres

 

La méthode la moins chère, quelque soit le pays restera toujours le couchsurfing. Cette méthode dispose d’un site internet où l’inscription est obligatoire. Il faut juste que la personne contactée accepte votre demande de logement via un mail. Après c’est relativement simple, le plus important étant de respecter son hôte. Des pays se voient être plus accueillants que d’autres et plus habitués à ce type de pratique. L’avantage c’est que cela ne vous coûtera pas le moindre centime.

Ce petit aparté étant fait, Londres dispose d’énormément de logements, allant du plus simple et du moins cher, au plus luxueux. Mais le luxe est-il adéquat, lorsqu’il y a tant de choses à faire dehors? Comme souvent à Londres, il est assez compliqué de trouver quelque chose de bon marché. Trouver du Radisson, Hilton ou Hyatt  est assez facile mais pour dénicher la bonne affaire, c’est une autre paire de manche.

Même les auberges de jeunesses ne sont pas toujours bon marché. En général vous devrez débourser 20 livres par nuit. Le prix varie bien entendu avec la location et les prestations. Parmi l’offre et la demande gigantesque, un séjour à Astor Hyde park (Environ 26 livres,191 Queensgate, South Kensington) pourra vous ravir. Attention tout de même, car si vous avez plus de 35 ans, l’entrée pourra vous être refusée. Si cette auberge ne rentre pas dans votre budget, vous pourrez toujours vous rabattre sur des auberges tels que Glob Trott Inns ( 10/11 livres, 1 Barkin Road ), Queen Elisabeth Chelsea (12 livres, 58 Bagleys Lane), London Backpackers (12/13 livres, 8/10 Queen Parade), ou le très bon Clink78 (13 livres et un des meilleurs rapport qualité prix de la ville, 78 Kings cross road). Pour trouver votre bonheur, n’hésitez pas à utiliser Hostelword.com ou Booking.com, pour peut-être dénicherez-vous l’affaire du siècle.

D’autres options sont également à considérer comme par exemple le site Airbnb. Ce n’est bien entendu pas le seul. Il existe d’autres plateformes. Ce site référence toutes les personnes louant leurs biens immobilier pour une courte période. Les prix varient, et si vous êtes « nombreux », cela peut être vraiment intéressant pour vous. L’avantage c’est qu’en payant un prix moins conséquent, si l’on compare avec un hôtel, vous aurez une habitation typique. Vous aurez le choix de partager la cuisine et autres commodités avec votre hôte, soit l’appartement ou la maison ne sera rien que pour vous si votre hôte est parti .

Evidemment, plus vous êtes, meilleur c’est pour votre porte-monnaie. Idéal pour une famille, couple et groupes. Le site : www.friendlyrentals.com. C’est la possibilité de louer des appartements à partir de 35 livres par personne dans les meilleurs quartiers de Londres. 

Enfin, si vous voulez quelque chose d’atypique, avec un prix qui n’excède pas le domaine du raisonnable, vous pourrez vivre dans un campus, en louant des chambres d’étudiants. Bien sûr, cette pratique n’est possible que pendant la période estivale. Une chambre simple sera autour de 45 livres, alors qu’une chambre double ne sera pas possible en-dessous de 60 livres. Pour de plus amples informations, consultez le site internet : www.lsevacations.co.uk.  

Où bien manger ?

On ne peut pas dire que Londres ait bonne réputation pour ça, mais la variété proposée est exceptionnelle, peut-être même plus qu’à Paris, c’est vous dire.

 Envie d’un brunch ?

Le brunch est une tradition relativement courante ici. Le Full English Breakfast est légion à Londres. Dans ce repas, vous aurez de quoi faire … Charcuterie, œuf, pancakes, smooties etc. Quasiment tous les bars et restaurants en proposent. Mais pour en déguster un vraiment bon, partez à The Breakfast Club. Endroit où l’on se retrouve pour un brunch avec un plaisir toujours inégalé. On en compte plusieurs dans Londres, mais le plus plaisant est celui d’Angel, donnant sur la rue piétonne Camden (31 Camden Passage, station de métro Angel). Le weekend, soyez patient car il y aura certainement du monde et l’endroit est petit, mais cela vaut le coup!

Envie d’un Cheesecake ou d’un Cupcake ? 

Rien de plus normal non ? Il y a plusieurs bonnes adresses à Londres pour déguster un succulent cheesecake. Je pense que vous pouvez en manger quasiment à chaque coin de rue. Néanmoins, The Hummingbird bakery (47 Old Brompton Rd, métro South Kensington) pourra vous ravir . Attention l’addiction peut être proche! Dans ce petit coin de paradis à la déco rétro vous pourrez fondre d’envie également pour les fameux cupcakes. Difficile de manger sur place, car c’est vraiment tout petit.Toujours pour les Cheesecake vous avez  The London review cake shop (14-16 Bury place), qui avec un décor atypique  de librairie, nous offre un très bon cheesecake avec son coulis de fruits rouges. Difficile de rester de marbre. L’enseigne se trouve à deux pas du British Museum, idéal pour faire un break. Pour les cupcakes, Primrose Bakery dispose d’un large panel avec des classiques et des goûts plus originaux (69 Gloucester Avenue  Primrose Hill, métro Chalk Farm/Camden Town ou 42 Tavistock Street, station Covent Garden).

Où manger un fish and chips ? 

Londres regorgent d’endroits pour déguster un fish and chips. La culture culinaire londonienne est souvent sous-estimée. S’il y a un plat typiquement anglais qui a ravi les habitants du Commonwealth pendant des années, c’est bien le Fish and chips. Cela fait 150 ans que le premier Fish and chips est arrivé dans la capitale. Cependant deux adresses vont permettront de déguster ce plat dans toute sa splendeur. Commençons tout d’abord par le Golden Hind (73 Marylebone Lane, métro Bond street), en plein cœur du quartier de Marybelone. C’est pour moi la meilleure adresse de tout Londres. Vous pourrez également préférer North Sea Fish (7/8 Leigh Street, métro King Cross), qui est une véritable institution. Ce restaurant très familiale, propose un large choix de poissons et les plats principaux sont servis avec des frites. En accompagnement, il faut absolument goûter la fameuse sauce tartare maison.

Je ne serais pas complet, en omettant le roi des Fish and chips, je veux bien entendu parler de Baileys Fish and chips (115 Dawes Road, métro Fulham Brodway). En plus du traditionnel Fish and chips, les hamburgers sont également très bon.

Où boire un bon café ?

La tradition à Londres, c’est plutôt le thé. Mais il reste de nombreux cafés, où vous pourrez assouvir votre envie. Le très original Look Mum no hands (49 Old St), moitié café, moitié boutique de vélos. Une vraie ode pour les amateurs de café et et de deux roues. Le café se déguste à l’intérieur, et également en terrasse.  Si vous ne devez en choisir qu’un, choisissez l’Américano. Pour vous y rendre, prenez le bus jusqu’à Saint Thomas Square avec différentes lignes de bus : 48, le 55, le 106, le 236, le 254, ainsi que le 277.

Vous pouvez également considérer le Vergnano (Charing Cross Road), juste entre Leicester Square et Covent Garden. Dans Eastlondon, vous aurez un choix divers et varié. Allpress (58 Redchurch street), Climpson and sons (67 Broadway Market), et Caravan (11-13 Exmouth Market) en seront les vedettes. Le cappucino est exceptionnel.

It’s tea time

A Londres, il est impossible de passer à côté de l’heure du thé. Bien plus qu’une tradition ici, c’est une obligation. Avec tant d’ingrédients délicieux, il n’est pas surprenant que le thé de cinq heures (qui peut être dégusté de 13h à 18h, selon les établissements) soit toujours aussi populaire. Il est plus communément appelé Afternoon tea. Le prix varie du simple au double.

Voici plusieurs adresses pour assouvir votre envie étourdissante de thé :

Tout d’abord  Richoux (172 Picadilly) qui ne se contente pas de vous servir le thé. Ici vous pourrez également déguster des fingers sandwichs ou des scones, accompagnés de crème et de confiture sur des plateaux à étages, dans un décor so british. Cette adresse est mise en avant par mes soins, car elle est adéquate pour les budgets plus serrés. Jetez un coup d’œil sur la carte, le prix n’excède pas 20 livres, une bonne affaire. : http://richouxpiccadilly.com/media/pdf/RICHOUX%20AFTERNOON%20TEA.pdf

Mais Richoux n’est pas le seul, et la concurrence est rude. Le Cadogan (75 Sloane Street) est dans la même gamme de prix. 17 livres par personne avec une sélection de Partridges Tea, de Scones fait maison, de Chelsea buns, ainsi que de Cornish Clotted Cream avec de la confiture de fraise. 33 livres si vous désirez un « tea time » savoureux avec macarons, cupcakes et j’en passe. 44 si vous ajoutez une coupe de champagne.

Néanmoins, le Tea time n’est pas toujours bon marché.Pour les budgets bien plus imposants, de nombreux hôtels vous proposent également ce service. Le Ritz (49 Brook Street), Dorchester (53 park lane), le Fortnum and Mason (181 Piccadilly) et The Langham (1C Portland Place, sur Regent Street) vous le facturerons à plus de 40 livres. Le Claridge (49 Brook Street) sera un poil plus cher avec 50 livres, mais le grâal est alors approché. Cet établissement a tout de même été nommé meilleur Afternoon Tea de Londres par la Tea Guild en 2011.

Besoin d’un décor plus fashion ? The Bekerley (Wilton Place) est fait pour vous. Prenez la direction de Caramel Room pour prendre un thé que l’on pourrait qualifier d’atypique. Éclairs, petits fours sucrés et gâteaux s’inspirant assez largement de la mode. Vous pourrez y croisez des stars telles que la famille Beckham, ou encore Madonna. Le thé est servi de 13h à 17h30, vous laissant une large plage horaire. Pour le prix, il peut paraître écrasant, avec une moyenne de 45/50 livres.

 Quels plats anglais faut-il essayer à tout prix ?

 

Ma sélection est faite. Je vous donne dès à présent les plats qu’il faudra goûter lors de votre passage dans la capitale anglaise. Comme dit précédemment, Londres ne jouit pas d’une très bonne réputation vis-à-vis de sa gastronomie. Mais avec les plats typiques que l’on peut déguster un peu partout dans Londres, les clichés disparaissent en un clin d’œil et ravissent nos papilles. Nous sommes bien loin du foie gras, des escargots au beurre persillé ou encore du confit de canard originaire de Gascogne mais la diversité de l’autre côté de la Manche est présente.

– Welsh Rarebit : Version épuré du fromage sur toast

– Fish and chips : Poisson enfermé dans une friture croustillante à souhait

– Kedgeree : Riz basmati mélangé à des miettes de haddock fumé, curry et œufs dur  – parfait pour un brunch)

– Steak and kidney pie : Célèbre tarte célèbre du royaume-Uni composée de steak et de rognons

– Haggis, neeps and tatties : Plat plus écossais qu’anglais. Le goût est bien meilleur que ce que sous-entend la composition de ce plat. Abats bouillis pendant 3h dans l’estomac d’un mouton avec de l’avoine et du son. Il est généralement servi avec des navets ou des pommes de terre.

– Sunday roast et Yorkshire pudding :  Un classique. Rôti de bœuf ou d’agneau servi avec un Yorkshire pudding, sorte de gâteau. Très simple à réaliser, les anglais en raffolent.

– Bœuf Wellington : Si j’étais patriote, je dirais qu’il ressemble assez largement au filet de bœuf en croûte. Alors pourquoi Wellington ? Et bien tout simplement pour célébrer la victoire de Wellington sur Napoléon, il y a presque 200 ans de ça.

– Chicken Tikka Massala  : Et si je vous disais que l’un des plats les plus connus d’Angleterre, fut inventé dans un restaurant Indien de Glasgow en Ecosse. Ça vous en bouche un coin ! Vous êtes libres de croire ou non à la légende. La sauce accompagnant le poulet est traditionnellement orange, crémeuse (grâce à une base de yaourt) et épicée. Tout le plaisir est dans la sauce.

Londres, capitale de la diversité ?

De plus, à Londres vous aurez un large choix de restaurants, vous permettant de voyager culinairement et d’attirer votre curiosité. Indien, Asiatique, Européen … Toutes les cuisines du monde y sont représentées. Parmi les restaurants remarquables à Londres, vous pourrez parcourir The Five Fields (relativement onéreux sur 8-9 Blacklands Terrace, dans le quartier de Chelsea), Indian Express (très apprécié des Londoniens au 3 North End Parade, possibilité d’être livré jusqu’au bout de la nuit), le Gavroche (un petit coin de France, sur 43 Upper Brook Street), le Sapori Sardi (Cuisine italienne sur 786 Fulham Road, avec un prix intéressant), ou encore le restaurant de Gordon Ramsay (star Anglaise qui se situe à Royal Hospital Road 68).

Où sortir à Londres ?

Les meilleurs clubs Londoniens 

La vie nocturne à Londres est un vaste sujet. Bien sur Manchester récolte la palme avec des bars atypiques, mais Londres n’est pas en reste, et même loin de là. Si je mets en avant Koko ou Fabric, ça ne vous dit pas grand chose et pourtant … La boîte de nuit Fabric (77a Charterhouse Street) est située dans le quartier de Farringdon. Ce club accueille certain des plus grands DJ de Londres. Je vous conseille d’y aller le vendredi soir pour une ambiance électrique.

Si vous êtes encore du côté de Camden Town, et avez profité de votre journée pour faire quelques emplettes, profitez jusqu’au petit matin du Koko (1a Camden High St). Ancien théâtre, où les gens profitaient de la musique incroyable ainsi que de la beauté de l’endroit. Vous pourrez même profiter des balcons mis à votre disposition. Si vous préférez la foule, rendez-vous dans la fosse.

Bien plus select vous avez le Ministry of Sound (103 Gaunt Street). Tout les grands mixent dans ce club. 5 immenses salles avec un jeu de lumière exceptionnel et un son d’une grande qualité. La jeunesse londonienne célèbre toutes les fins de semaines dans cet endroit. Si vous voulez un club intimiste, passez votre chemin, ici vous serez plus dans une multinationale.

Enfin, le Cirque Evening (15-21 Ganton Street), l’un des clubs les plus déjantés de Londres. Pourquoi ? Tout simplement, car comme son nom l’indique, tout le thème tourne autour du cirque. Le grand avantage est sa situation à Picadilly Circus. C’est donc assez simple d’enchaîner un bon restaurant, et de filer un peu plus tard dans cet établissement. Pendant la soirée, libre à vous de vous amuser et danser avec des jongleurs, clowns, cracheurs de feu. Une petite faim ? Le pop corn est à votre disposition.

Les meilleurs pubs

Bien sûr, en vous baladant, il n’est pas difficile de tomber sur un bon pub. Une bière, de la bonne musique et une discussion quasi instantanée avec les locaux. Fini la musique assourdissante des boîtes de nuits. Beaucoup d’entre eux jouissent d’une excellente réputation. Voici une liste non exhaustive de différents pubs à Londres.

Lamb and Flag – 33 Rose street, métro Covent garden – Plus vieux pub de Londres, soirée jazz le dimanche soir

The Rosemary Branch – 2 Shepperton Road, métro Old Street

Jerusalem Tavern – 55 Britton Street, métro Farringdon

Bradley Spanish Bar – 42 Hanway Street, métro Tottenham Court Road

The Old Queen’s head – 44 Essex Road 

The Alma – 59 Newington Green Road, métro : Canonbury

The Lamb – 94 Lamb’s Conduit Street, métro : Russel Square

The pride of Spitafield – 3 Heneage Street, métro Aldgate East

The Ship Tavern – 12 Gate Street, métro Holborn

The George Inn – 77 Borough High Street, métro London Bridge

Trafalgar Tavern – Park Row, métro Cutty Sark

The dog and duck – 18 Bateman Street, métro Leicester Square

Shopping

On entend souvent que le shopping à Londres vaut le coup, surtout quand les soldes commencent. C’est vrai, j’approuve. Londres est une ville où l’on peut refaire sa garde robe pour pas trop cher si l’on cherche bien. Une multitude de choix s’offrent à vous.

Les rues commerçantes

Oxford street et ses 2,5km de boutiques et de grands magasins, c’est le lieu du shopping à Londres. Bien évidemment, il y en a pour tous les budgets. Pour les petits porte-monnaie, vous trouverez notamment Topshop et Primark, la chaîne de magasins irlandaise défiant toute concurrence. Pour les budgets plus confortables, vous aurez également Mark & Spencer, le légendaire Selfridges et bien d’autres. Une fois dans le coin d’Oxford street, il serait dommage de louper Carnaby street. 13 rues célèbres rassemblant des boutiques uniques et des marques mondialement connues.  Parfait pour un shopping décalé.

Vous êtes maintenant tout près de Regent street, l’une des plus célèbres rues commerçantes de Londres avec des magasins de renommée internationale comme Liberty, Apple, Nespresso, les célèbres jouets de chez Hamleys et Kurt Geiger, le paradis de la chaussure.

Pour un shopping chic et bien entendu plus cher, Old Bond Street et New Bond Street sont entièrement dédiées à la mode et aux produits de luxe. Grands couturiers et bijoutiers se disputent la place. Dans ce coin là, vous avez également la possibilité d’apercevoir le chic à la britannique du gentleman anglais. Pour cela, direction Savile Row et ses tailleurs traditionnels. Bien entendu, qui dit sur-mesure, dit petite fortune. Gieves & Hawkes et Henry Poole & Co (1 et 15 Savile Row, métro Picadilly Circus) en sont les historiens en ayant notamment habillé Winston Churchill, Dickens ou le duc de Wellington.

Les centres commerciaux et grands magasins

Londres comptent un grand nombre de centres commerciaux. Cela peut être une bonne alternative, par temps de pluie, ce qui est assez fréquent. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix! Il y a notamment Westfield Stratford City juste à côté d’Olympic Park construit pour les JO 2012. En plus des nombreux magasins, il comporte un cinéma, un bowling et un casino. Il est considéré comme le plus grand centre commercial urbain d’Europe. Et oui, rien que ça. Vous avez également le Westfield London situé dans le quartier de Notting Hill, contenant 265 magasins, de quoi trouver votre bonheur. Dans le coin de Canaby street, ne manquez pas Kingly court, 3 étages de boutiques indépendantes et de designers. Et enfin, Whiteleys, au nord de Kensington Gardens avec des magasins comme H&M, Toys R Us et bien d’autres.

Pour ce qui est des grands magasins, le plus connu est sans aucun doute Harrod’s, au sud de HydePark (Brompton Road, Knightsbridge) . Cette célèbre galerie marchande haut de gamme est la plus grande d’Europe. Vêtements, bijoux, produits de beauté, électroménager… Si votre budget ne le permet pas, allez-y rien que pour l’architecture des lieux. Ne manquez pas le légendaire  food hall d’Harrod’s et ses boîtes de thé, parfaites pour un souvenir à un prix un peu près raisonnable. Si vous allez à Londres pour le mois de Décembre, admirez les magnifiques décorations de Noël.  Présentez brièvement plus haut, vous avez également sur Oxford street, Selfridge & Co, élue meilleure galerie marchande au monde en 2012 et le célèbre magasin Marks & Spencer. Bien évidemment, on ne parle pas ici de shopping cheap. Dans le même coin et un peu plus bon marché, vous avez également John Lewis, figure d’institution sur la célèbre rue. 7 étages de vêtements, électroménagers et jouets, de quoi vous occuper un petit moment. Enfin, sur Carnaby street, situé dans un immeuble en colombage, Liberty of London avec ces marques de luxe. Ah oui, j’ai failli oublier l’instant gourmandise avec le M&M’s World (1 Swiss court, près de Picadilly Circus).

Les marchés

Londres est aussi connue pour ses marchés en pleine air et couvert. Un bon moyen de découvrir des endroits sympas et de trouver des choses originales, tout en faisant attention à son budget.

Pour le plus réputé et déjanté, prenez la direction de Camden Lock Market, situé à Camden Town. Lieu connu pour son côté underground  et son excentricité. Ce marché est fait de petits stands et magasins à la déco extérieure à ne pas louper. Vêtements, artisanat, objets vintage, nourriture du monde entier, au bord de Regent canal. Shopping unique garanti. En semaine, certains stands sont fermés, si possible allez-y le week end. Mais attention à la foule, vous ne serez pas tout seul! Le lieu est ouvert de 10h à 18h, bien entendu les restaurants et les pubs restent ouverts pour la soirée. Une adresse à ne pas négliger.

En plein cœur du centre ville, passez au Covent Garden Market (42 Long Acre Covent Garden). Ancien marché couvert réaménagé, consacré à l’artisanat en tout genre (arcade Apple market). Vous y trouverez également de nombreuses boutiques et restaurants. Ne ratez pas les fameuses ice cream ! Profitez-en pour vous imprégner de l’atmosphère du quartier très touristique de Covent garden avec ces artistes de rue. Ouvert tous les jours.

Portobello Road (72 Tavistock road, Notting Hill) est l’un des plus grands marchés au monde d’antiquités. Bijoux, arts, vêtements vintage, bric-à-brac. Toujours animé, avec ces belles maisons colorées, c’est un endroit méritant le détour. Ouvert du lundi au samedi, excepté pour les antiquités uniquement le samedi.

Old Spitafields Market (Brushfield street) est un grand marché couvert populaire, imprégné d’histoire. Datant de l’époque victorienne, c’est l’un des plus beaux marchés de la capitale. Oeuvre d’arts, mode, souvenirs, antiquités, restaurants, vous trouverez de tout. Ouvert tous les jours.

Enfin, Sunday up Market (91 Brick Lane), un marché vintage à voir. Vêtements, accessoires, déco d’interieur, musique, de quoi largement trouver son bonheur ! Si vous avez une petite fringuale pendant votre shopping, pas de souci! Empanadas, sushis, pancakes, spécialités turques… le tout dans un décor industriel. Ouvert tous les dimanche de 10h à 17h.

Evidemment, il en existe d’autres comme Borough Market idéal pour déjeuner, Greenwich Market ou encore Leadenhall Market.

Les Charity shops

Phénomène de plus en plus présent au Royaume-Uni. Comme son nom l’indique, ce sont des magasins revendant des objets, vêtements d’occasion et dont les bénéfices des ventes sont reversées aux associations caritatives choisies. L’occasion de faire de bonnes affaires, tous en étant charitable. Que demander de plus! Pas mal de boutiques se trouvent dans le coin de Baker street : Oxfam Bookshop et Cancer research UK (91  et 24 Marylbone High Street London), Geranium Shop for the blind et Barnardo Shop (4 et 7 George Street).

Bon à savoir

Il y a deux périodes de soldes à Londres. En hiver, en général le lendemain de Noël (les plus intéressants) et en été, débutant la dernière semaine de Juin. A l’inverse de la France, les magasins sont libres de choisir la date de fin des soldes en fonction de leurs ventes. De plus, à Londres, les magasins sont ouverts 7 jour sur 7, de quoi être sûr de vider votre porte-monnaie.

Sport

 

A Londres, comme dans toutes les grandes villes européennes, le sport est omniprésent. Un grand nombre en est représenté. Commençons tout d’abord par le tennis qui n’est bien entendu pas aussi célèbre que le football. Comment ne pas citer le tournoi de Wimbledon faisant parti des 4 tournois les plus importants au monde. Avec lui, cohabite l’Open d’Australie, l’US Open et Roland Garros. Wimbledon, c’est le jardin de Roger Federer, mais aussi la renaissance de Goran Ivanisevic. Lors de ce magnifique tournoi, un record a été établi. Sur le court numéro 18, le Français Nicolas Mahut et le géant Américan John Isner ont livré une bataille de guerriers. Plus de 11H de match, étalé sur 3 jours, 70/68 dans le dernier set. Le géant aura le dernier mot. Mais Wimbledon c’est avant tout la classe anglaise, des joueurs ne portant que du blanc. Andre Agassi avait créé l’événement et provoqué l’agacement des organisateurs du tournoi, en arborant des couleurs bien flashy. Cette année Wimbledon prendra place le 22 Juin, peu de temps après la coupe du monde.  Le masters de tennis se déroule également à l’O2 stadium, vous pourrez y retrouver des joueurs tels que Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic, ou encore l’Ecossais adopté par le public anglais, Andy Murray.

Le Football, parlons-en. Quatre grosses écuries sont présentes, les plus connues étant Chelsea et Arsenal. Les deux clubs comptent dans leurs rangs de grosses stars (Eto’o, Lampard, Ozil, Mourinho, Podolski …). Chelsea a même remporté le titre tant convoité de champion d’Angleterre devant Liverpool et Manchester City. On traite souvent ce club, à tord ou à raison d’opportuniste. Il faut dire que ce-dernier a eu la chance d’avoir Roman Abramovich à sa tête. Un Businessman peu scrupuleux, ayant injecté beaucoup d’argents afin d’acheter des stars du monde entier. Les deux autres équipes, Fulham et Tottenham, quant à eux, tentent d’exister. Les stades londoniens sont magnifiques. Emirates Stadium (Plus de 60 000 places) pour Arsenal, le White Hart Lane (35 000 places) pour Tottenham, Craven Cottage (25000 places), et Stanford Bridge (avec près de 42000 places).  La proximité avec le terrain et les joueurs donne un charme supplémentaire.

Le Rugby a également la côte dans la capitale Anglaise. De nombreux clubs figurent sur la scène européenne parmi les ténors. 9 clubs de Rugby cohabitent à Londres, mais seulement quatre sont connus du grand public. Les London Wasps, les plus connus ont tout de même gagné 6 titres de champion d’Angleterre, ainsi que 2 H Cup. Les London Harlequins jouant dans un stade de 19000 places ( Stoop) sont bien moins connus avec un palmarès bien moins bon. Les Saracens ont remporté la saison régulière cette année, mais n’ont pas pu faire mieux que finaliste pour les playoffs. Enfin, London Irish qui appartient aux supporters suite à de grosses difficultés financières. Ils ne sont d’ailleurs pas passés loin d’une finale de H Cup en 2008, lors d’un super match face au stade Toulousain perdu 21 à 15. A Londres, se trouve le stade de Twickenham, véritable théâtre moderne du Rugby avec 82000 places. Frissons garantis!

D’autres sports se font la part belle à Londres comme le cricket, sport so british et les fléchettes. Dans les pubs, tout le monde jouent aux fléchettes. Les 15 premières années du championnat du monde, furent largement dominés par les Anglais, avec 12 victoires. La star Anglaise est Phil Taylor, avec plus de 15 titres et l’excellent John Lowe avec 3 titres. Londres est souvent le rendez-vous des amateurs, si vous voulez vous essayer à ce sport, rejoignez le pub « Old School Yard ». Pour le cricket, Londres détient l’un des plus beaux stades de cricket : The Lord’s (métro St. John’s Wood, Jubilee Line). Pour obtenir des places et assister à un match, c’est par ici :  http://www.lords.org/fixtures/ticket-information/.

Enfin, il y a de nombreux événements ponctuels comme le football américain, avec plusieurs matchs de NFL par an, souvent durant le mois d’Octobre à l’O2 stadium. Il y a deux ans, les jeux olympiques ont connus un énorme succès. Pour le sport Amateur, Londres ne manque pas d’installations. A l’école les valeurs du sport sont inculquées très rapidement, on ne peut pas en dire autant de notre hexagone. A Londres, comme en Angleterre, on aime le sport et les sportifs qui se battent pour la nation, ou la ville. Les moyens sont déployés pour qu’ils soient dans des conditions favorables. D’ailleurs, très peu de sportifs se font la malle … Ils ont tout à disposition.

L’essentiel de Londres

Les principales attractions

Big Ben, Houses of Parliament,Westminster Abbey : Le gigantesque palais de Westminster vaut le détour pour son architecture, avec son fameux Big Ben qui ne peut être visité que par les citoyens britanniques (en faisant le demande à leur député). L’abbaye quant à elle, datant du XIIIème siècle, est le lieu des mariages, couronnements, enterrements de la plus part des monarques. Bref, l’endroit où tout se passe. C’est d’ailleurs ici que Pipa Middleton a fait parler d’elle pendant le mariage de sa sœur.

Buckingham Palace : La petite résidence de la famille royale. La relève de la garde a lieu à 11h30 et dure environ 40min (tous les jours de début avril à fin Juillet et tous les deux jours pour le reste de l’année). Si vous voulez voir les gardes de plus près, n’hésitez pas à aller à St Jame’s palace, où ils défilent sans aucune barrière.

London Eye :  Pendant 30 min et à 135m du sol, cette grande roue vous offre un panorama imprenable sur Londres. Mais ceci à un prix de tout de même 19£ (10% de réduction si vous prenez les tickets par internet, le prix peut varier selon la période). Profitez-en pour faire une ballade au bord de la Tamise.

Piccadilly Circus : Célèbre carrefour avec ses panneaux lumineux. Certains l’appelle le mini Times square.  De nombreux concerts en plein air ont lieu à cette endroit.

Saint Paul’s Cathedral et Millennium Bridge : Surnommé « Wobbly bridge » (« pont bancal »), ce pont a connu quelques désagréments. A son ouverture, en présence des piétons ou bourrasques de vent, il oscillait… Depuis, des travaux ont permis d’atténuer cette sensation effrayante. Il vous emmenera notamment à la très belle Cathédrale St Paul. Depuis le haut du dôme, vous aurez une magnifique vue.

Tower of London et Tower Bridge : Ce pont aux allures de château fort, vous emmènera à la tour de Londres, construite pour protéger la ville des invasions. Si vous la visitez, vous pourrez y voir les joyaux de la couronne. Mais cela à un prix, puisque l’entrée est à environ 20£ (petite réduction si vous achetez les billets en ligne).

Trafalgar Square :  La célèbre place faisant face à la National Gallery. Lieu rendant hommage à la célèbre bataille de Trafalguar gagnée contre Napoléon. Vous pourrez observer notamment la statut l’Amiral Nelson et ses 4 lions en bronze. C’est avant tout un lieu de manifestations populaire, le point de rendez-vous des londoniens pour grand nombre d’événements en tout genre. A Noël, un immense arbre y est placé.

Les musées

Avec plusieurs centaines de musées, souvent gratuits, il y a de quoi faire. Voici les principaux :

British Museum (Great Russell St) : Connu dans le monde entier, il expose notamment de nombreuses momies. Entrée gratuite et plan à 1£.

Tate Modern (Bankside) : Musée d’art contemporain, installé dans une ancienne centrale électrique. Entrée gratuite.

National Gallery (Trafalgar square) : Présente plus de 23000 peintures datant de 1250  à 1900. Entrée gratuite.

Natural History Museum (Cromwell Rd) : Avec sa collection de dinosaures et d’animaux du monde entier. Entrée gratuite et plan à 1£.

Vous avez également le Victori & Albert Museum (art et design), Museum of London (histoire urbaine), Madame Tussaud (personnes célèbres en cire), Royal Museums de Greenwich (comprend National Maritime Museum, Queen’s house, Royal Observatory, Cutty Sark).

Les quartiers

Westminster / Victoria : C’est le lieu du pouvoir royal et politique, le quartier de culture et d’histoire. Victoria, bordant la Tamise, est un coin calme, résidentiel et chic de Londres

Mayfair et ces célèbres rues commerçantes comme Oxford et Regent street. Réputé pour être le quartier luxe de la capitale.

Soho, le quartier bohême et décadant de la capitale. Le quartier gay et ses bars, Chinatown, Picadilly Circus,  Covent Garden. Bref, un quartier sulfurant avec ses nombreux bars et restaurants.

Notting Hill, l’un des quartiers les plus connus de Londres. Avec un peu de chance, vous y croiserez Hugh Grant et Julia Roberts. Avec ses petites boutiques de vêtements vintage, antiquités, cadeaux originaux et livres, vous tomberez sans aucun doute sous le charme.

La City, le célèbre quartier des affaires. Il possède son propre maire et a ainsi une totale autonomie politique et administrative. Ne loupez pas le building le plus connu surnommé « The Gherkin », soit « le cornichon ».

Camden et Islington, sont devenus des quartiers tendances. Atypique et animé pour l’un, de belles maisons victoriennes et endroit vivant pour l’autre. Ils valent le détour.

Southwark, ancien village de pêcheur, c’est un quartier très vivant et culturel. Promenade le long de la Tamise avec London Eye, Tower Bridge, Borough Market… Il ne manque pas d’attractions touristiques. Arrêtez-vous boire un verre dans le pub The Anchor (34 Park St), anciennement point de rencontre des pirates et contrebandiers.

Mais aussi Chelsea et Kensington, les quartiers chics de la capitale. Ou encore Greenwich, un petit village dans la ville.

Les parcs

L’une des capitales les plus vertes, Londres regorge de nombreux parcs très bien entretenu. Pique-nique, sieste, promenade, le choix est large.

Le plus connu est évidemment Hyde Park. En plein centre-ville, 4000 arbres, un lac, des roseraies, pas étonnant que ce soit le plus apprécié. Et pour les plus attachés à l’histoire du palais royal, vous avez la statut commémorative de Diana.

Le Regent’s Park n’est pas mal non plus. Il abrite en autres la plus grande air de sport en plein air de Londres. Foot, softball, rugby, criket, de quoi trouver votre bonheur. Pour les moins sportifs, les roseraies, le lac et son théâtre en plein air l’été (de mi-mai à fin septembre) sauront vous séduire.

Si vous aimez les animaux, le Richmond Park est pour vous. 1000 hectares avec cerfs et biches en liberté, centre d’équitation, deux terrains de golf et de belles pistes cyclables. Montez au sommet de la colline, la vue en vaut le détour.

Après avoir salué la reine mère à Buckingam palace, allez vous promener au St James Park. Magnifique espace vert avec ses écureuils, son lac, ses canards et ses pélicans, auxquels on donne à manger à 14h30. Si votre porte-monnaie vous le permet, vous pourrez faire une pause au café chic Inn The Park.

Vous pourrez également profiter de Victoria Park et de ses canaux, Greenwich Park avec sa superbe vue sur la Tamise et Hampstead Health avec son air de campagne et sa splendide vue sur la capitale londonienne (au sommet de Parliament Hill).

Festivités et événements

 

Janvier :  London Parade – Traditionnelle parade du jour de l’an avec clowns, animaux et fanfares – De Parliament Square à Berkeley Square (1er janvier) / London Art Fair – Une des plus grandes foires d’art contemporain d’Europe – Business Design Center 52 Upper Street (4 jours mi-janvier)

Février : Le célèbre nouvelle an chinois – Chinatown autour de Gerrant Street et Newport Place, Trafalgar Square et Leicester Square (Fin janvier – début février)

Mars : St Patrick’s Day – La couleur verte, les bières et la bonne humeur sont de sortie. Ambiance assurée avec l’importante communauté irlandaise présente à Londres – Partout en ville (17 mars)

Avril : Oxford & Cambridge Boat Race – Compétition d’aviron entre les deux universités britanniques (fin mars – début avril selon les années) /Marathon de Londres – 42k de course – De Greenwich Park à Westminster Bridge ( Fin avril)

Mai : Brick Lane Curry Festival – Brick Lane célèbre chaque année son statut de « village du curry ». De magnifiques stands de nourriture avec musique et arts de rue (2ème semaine de Mai) / Chelsea Flower Show — Salon d’horticulture le plus renommé au monde – Royal Hospital Chelsea (3 jours fin Mai)

Juin : Trooping The Colour – Anniversaire de la reine (née en faite au mois d’Avril) est officiellement célébré par la garde montée. Un des meilleurs spectacles de « Pageantry » du royaume (2ème samedi de Juin) / Wimbledon Lawn Tennis Championship – Célèbre tournoi de tennis depuis 1877 – Wimbledon (2 dernières semaines de Juin en général)

Juillet : Proms – Festival de musique classique mondial depuis 115 ans – Royal Albert Hall, Cadogan Hall, Royal College et Hyde Park pour le concert de clôture (Mi-juillet à Septembre)

Août : Notting Hill Carnival – 2ème plus important carnaval au monde après Rio, rassemblant plus d’un million de personnes – 34 St Luke’s Rd (Dernier week end d’Août) / Rugby Challenge Cup Final – Finale d’une des plus prestigieuses compétitions de rugby depuis 1897. Hystérie garantie – Wembley Stadium (Fin Août)

Septembre : London Open House – Les bâtiments londoniens habituellement fermés au public sont exceptionnellement ouvert et gratuit pour un week end. L’équivalent de la journée du patrimoine en France (Fin Septembre) / Thames Festival – Londres célèbres ses rives avec fête foraines, spectacles sur l’eau et dégustations (Mois de Septembre)

Octobre :  London Film Festival – Depuis presque 60 ans, de nouveaux films du monde entier sont projetés – British Film Institute et cinemas du centre (2 dernières semaines d’Octobre)

Novembre : Guy Fawkes Night – L’éfigie de Guy Fawkes, comploteur arrêté en 1605 est brûlé dans un grand feu de joie (5 novembre) / Lord Mayor’s Show – Le maire de La City défile en costume et carrosse pour sa prise de fonction et promettre obéissance à la reine – Départ du Guildhall (Autour du 11 novembre)

Décembre : Ne loupez pas les décorations de Noël, notamment de Regent et Oxford street (tout le mois de Décembre)

Les articles liés !

de ceux qui vont éveiller vos papilles...

2 Commentaires

yohann

yohann

9 juin 2014

Merci mike ! super conseil je vais retourner à londres en septembre et tout tes conseils que ce soit culinaires,hébergement, sites touristique etc vont m'être super utile! ton article est bien fait !! au top !

Répondre

JDroadtrip

JDroadtrip

7 juillet 2015

Très intéressant ce petit guide, comme je compte m'y rendre prochainement, y tombe à pic :)

Répondre

laisser un commentaire