A vos fourchettes, prêts, partez

AccueilCarnets de voyageLaponie – Ferme de rennes : Un ovni nommé Jouni

Laponie – Ferme de rennes : Un ovni nommé Jouni

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Nous sommes en plein milieu de notre voyage en Laponie. 208000 rennes en Laponie, mais pour le moment à part à deux reprises sur les routes, nous n’en avons vu que très peu. Peut être qu’ils nous fuient, ou qu’ils sont tout simplement peureux. Toujours est-il qu’il nous tarde de les rencontrer.

 

Premier contact

Toujours à Inari, il nous tarde voir nos premières aurores boréales. Selon l’accueil de notre guesthouse, il semblerait que le ciel soit dégager et qu’on pourra voir des aurores ce soir. Avant cela, nous avions trouvé le numéro d’un éleveur de rennes près d’Hetta, ville où nous devons de toute façon nous rendre.

Nous lui demandons le prix de la visite, car il ne nous l’a pas stipulé. Sa réponse : « Ramenez ce que vous pensez ». Etonnant, mais nous nous laissons tenter. Ca va surement être une rencontre hors du commun et très atypique.

 

En route vers Peltovuoma

 

 

9h nous sommes sur le départ. La veille, nous avons pu apercevoir de magnifiques aurores boréales. Les premières de notre voyage, le phénomène nous fascine et nous espérons bien en voir beaucoup d’autres … Oui nous sommes gourmands !

Nous décidons de ne pas suivre le GPS qui nous indique que nous sommes à plus de 5h de Peltovuoma, et nous fait passer par la Norvège. La route est peut être plus dégagée, mais ça nous rallonge de 2 heures. On va donc emprunter un itinéraire bis, même si la route est un peu moins « agréable » pour ne pas dire bien plus chiante. Après un léger retard nous voici à l’adresse que nous avait indiqué précédemment Jouini. Comme dans un rêve, Jouni vient nous chercher après un bref appel, avec sa motoneige et son chien en tant que passager. Yaku n’a pas l’air d’être dérangé et apeuré derrière

Dans la maison de Jouni

 

 

Ca y est nous y sommes, la maison de cet homme est somptueuse. Il nous propose tout d’abord de prendre un café. Tout est prêt, puisque nous avons même le droit à des gâteaux. Dans un premier temps il nous parle de lui, de ses enfants, s’intéresse à ce que nous faisons dans la vie.

Le premier contact est super agréable. Une expérience atypique qui nous va à ravir.

 

Un cours particulier

Dans un second temps il nous donne un cours approfondi sur le renne, en nous faisant des dessins pour qu’on comprenne mieux. On se croirait en SVT quand on était au collège. Sauf que ce prof là, réussit à nous intéresser sur le quotidien des rennes.

On est assidu et on lui pose un tas de questions. Rien à dire les rennes, ça nous bottent carrément plus que la dissection nauséabonde de la grenouille …

Nous en apprenons un rayon et devenons incolable sur le renne !

Voici quelques infos sur les rennes :

  • Un renne vit un moyenne 15 ans
  • Il pèse environ 100 kilos
  • Le Caribou est le renne du Canada, il n’y a aucune différence mis à part l’endroit où il se trouve
  • Les rennes sont herbivores. Ils mangent des champignons, des pousses, de l’herbe ou encore toute sorte de végétations comestibles
  • Ce sont de très bons nageurs, aussi étonnant que cela puisse paraître. Ils n’ont aucun mal à traverser des rivières ou cours d’eau
  • 90 minutes après sa naissance, un renne peut déjà courir
  • Le lait de renne est excellent. Il est en revanche beaucoup plus gras que celui de vache. 4 % de matière grasse pour la vache contre 22 % pour le renne. Il contient également 10 % de protéine.
  • Son nom scientifique est : Rangifer Tarasndus
  • Tout comme les humains, aucun « doigt » des rennes n’est le même
  • Un renne peut courir 75 km en 1 heure
  • En Juin, les rennes s’en vont en montagne pour éviter les moustiques
  • Il y’a plus de 208 000 rennes en Laponie Finlandaise
  • La viande de rennes est très cher en Finlande. Ca dépasse très fréquemment les 100 euros / kg. Elle est donc plutôt consommé par les touristes ou par une population aisée.
  • Chaque année, durant l’hiver plus de 3500 rennes migrent de la Norvège jusqu’à la Finlande. Cela prend 2 mois, comme en témoigne cette vidéo

 

A la rencontre des rennes

 

 

Après toutes ces explications, Jouni nous emmène à l’extérieur pour voir ses rennes. C’est l’heure de les nourrir, chouette ! Il faut dire que malgré les 208000 rennes sur le territoire, nous n’en avons vu que très peu. Quelque uns sur la route, qui ont ralenti la circulation mais à de très rare reprise (2 pour être honnête). On a vraiment hâte de les voir de près.

Une vingtaine de rennes nous attendent, mais Yaku (le chien) a l’interdiction de rentrer, et il, faut dire qu’il n’en a vraiment pas envie. C’est assez impressionnant. A peine rentrer, nous sommes épiés ! Les regards sont braqués sur nous.

En revanche, dès que l’on s’approche un peu, ils prennent la fuite. Ce sont des animaux très peureux. Il faut savoir montrer patte blanche pour s’en approcher, et gagner leur confiance. Jouni nous donne un saut pour les nourrir et les voir évoluer de plus prêt. Ils sont désormais à un mètre de nous.

 

 

Comme si, ça ne suffisait pas il fait endosser à Julie une veste typique Same qui devait peser pas loin de 10 kilos ! On voit que ça lui fait plaisir de nous montrer son quotidien. Pour finir, il me prête sa moto neige pour que je fasse un tour. Yaku est derrière moi, mais il a l’air beaucoup moins serein que quand c’est Jouni qui pilote …

Jouni a été un hôte formidable, et nous aura fait passé plus de trois heures vraiment magique. Nous garderons ça dans nos têtes un très long moment.

Adresse : Ounastie 2944 – Peltovuoma

 

0 Commentaire

laisser un commentaire