A vos fourchettes, prêts, partez

AccueilCarnets de voyageExplorer l'EuropeAngleterreLondres : Une passion maladive

Londres : Une passion maladive

 Football us Londres

Je passe devant Eurolines … Hop aller-retour pour Londres à moins de 60 euros. C’est quand même hyper intéressant. Je garde ça dans un coin de ma tête. Un petit tour sur Ebay … J’aimerais acquérir une place pour le match des Steelers de Pittsburgh et des Vikings de Minnesota. En d’autres termes, Big Ben face à Adrian Peterson. Même si les équipes ne sont pas à leur top, ça reste une rencontre plus qu’intéressante.

Je viens d’acquérir mon billet sur Ebay pour un peu plus de 80 euros. J’y serais … Ne me reste plus qu’à réserver le bus pour Londres. Le Samedi au travail est plus que long, j’ai hâte d’aller voir le match de football américain. C’est bon ma journée est enfin fini, mon boss me laisse partir 20 minutes en avance, puisque le point de rendez-vous pour prendre le bus se trouve à Gallieni ! J’arrive à temps, même 25 minutes en avance, tout va bien ! En revanche pas de « resto » ou fast food pas loin. Je n’ai pas le temps de sortir pour me restaurer, j’attendrais d’être à Londres, j’aurais du prévoir.

Lille .. Puis voici enfin la frontière entre la France et l’Angleterre, enfin le poste frontière. La tête un peu dans le fond du sac, je cherche ma carte d’identité. Ouf … Côté Français tout se déroule sans accroc !  Côté Anglais, je vois la Douane me regarder fixement de haut en bas. Quelle est le problème ? Je n’arrive pas à savoir. Et là, il me dit rasez-vous la barbe la prochaine fois, on ne vous reconnait pas là. Au final, c’était plutôt drôle. Comme quoi l’humour anglais n’est pas si mauvais.

 

Malade comme un chien

Arrivée à Londres, il y a un problème et il est de taille … Ma carte ne passe pas, manque d’argent sûrement. En revanche, j’ai 200 euros sur moi, de quoi vivre largement pour un weekend. Surtout que mon auberge est déjà payée.  Le gros problème c’est qu’il est 5h du matin, j’ai faim et je ne peux rien payer en euros. Pas de change ouvert, c’est l’impasse. Pas de soucis, je vais dormir un peu dans le terminal. Mon sac comme oreiller, le réveil sonne, il est 8h. Un change ouvre 30 minutes plus tard. Autant vous le dire quand je mange, ma gorge crie. Je ne sais pas d’où cela vient mais je dois être victime d’une angine, à première vue. Un panini pourtant anodin, qui m’arrache la gorge.

Direction l’auberge de jeunesse. Prendre un ticket de train n’est pas difficile en soit, mais à Londres ça fait vite mal au derrière. 7.60 livres. Direction Manchester Road, je ne me souviens plus vraiment de la station, mais ce fut à 40/45 minutes de Saint Pancras. 2 changements, bref c’est pas la mort. Je pose mes affaires, me connecte via la wifi de l’hôtel, m’endors quelque peu. A Midi, je décide de me bouger un peu le cul, de visiter, manger et de me rendre enfin au match. Je teste un snack près du stade, mais rien à faire ça ne passe pas, ça m’arrache la bouche, je deviens peu à peu, un zombie … Je me retrouve dans Resident Evil. 40 de fièvre (lorsque je serais de retour sur Paris), je le saurais par la suite.

 

Une passion maladive

 

Cependant, c’est impossible que je rate le match. J’ai pas payé 150 euros de weekend pour me retrouver clouer au lit. Quelques photos avant le match, mon écharpe ne m’a jamais autant servi. J’ai chaud et 2 secondes après j’ai froid, je n’en peux plus. J’ai rarement été autant malade. J’ai beau tenté de me motiver, de sauter sur place, rien n’y fait. Je gagne ma place, très bien placé par ailleurs, mais je ne parviens pas à crier. Pourtant c’est belle et bien, dans ce domaine que je suis devenu maître (depuis les matchs NBA des Hornets).

Je n’arrive pas à garder les yeux ouverts, pourtant le match est vraiment sympa à suivre avec un retour de kick, qui se transforme en touchdown. La fin de match aurait pu tourner, en la faveur des Vikings, mais les Steelers restent maître de Londres. Je pars, cours … utilise mes dernières forces pour être très rapidement dans le train. J’adore le football américain, grand fan des Saints mais je n’ai pas pu profiter comme je le voulais. En dehors de ça, le match de Adrian Peterson fut vraiment très bon, voir une légende c’est quand même le pied. J’ai eu cet effet là quand j’ai vu Alex Rodriguez au Yankee Stadium, taper un home run ! Ou encore le triple double de Chris Paul face aux Laers, en Playoffs. Je m’endors dans le métro Londonien … Je parviens à me réveiller juste à temps pour mon changement, je tiens à peine debout. Enfin arrivé à destination, je prends vite du Fanta … Je ne pourrais pas manger, je suis relativement faible. Je peux boire, donc le sucre fera office de nourriture, j’ai pas vraiment le choix. Hors de question que je paye un bus pour rentrer plus tôt … Ça ne servirais à rien. Le lendemain je dois retrouver une amie dans le centre de Londres.

 

Un week end interminable

 

Le lendemain ça s’empire, j’ai du mal à parler … J’ai du mal à effectuer un mouvement trop brusque. Une bonne douche, je me bouge jusqu’au Burger King, je n’apprécie pas le Double Whopper, et c’est bien la première fois. C’est comme manger une barre de fer, ça craque, je sers les dents, ferme les yeux, il faut bien que je mange. Je retrouve mon amie, vais chercher des médicaments. Je me rends compte du fossé … Mon Anglais américain, ne capte pas toujours l’accent so british. Les deux « accents » n’ont strictement rien à voir. Je prends les médocs avec mon Fanta que je n’avais pas fini. On peut pas vraiment dire que ça s’arrange. London Bridge, Picadilly … Bref la base de Londres. Je n’avais jamais fait. Pourtant ce n’est pas ma première fois à Londres, mais j’étais plus habitué au Karaoké, pubs, bars … Mon amie reprend le train et moi j’attends. Mon bus est un peu après 22H. Je dors sur un banc … Avant que les autorités me disent que c’est interdit, c’est pas grave j’irais ailleurs.

A mon retour en France, juste avant de reprendre le boulot, je suis encore plus faible, je suis en nage … La sueur coule sur mon visage alors qu’il fait moins de 5 degrès. J’apprendrais par la suite, avec l’appui de mon docteur que j’ai une infection buccale et 40.6 de fièvre … pas de repos mais de la soupe pendant 8 jours. J’ai pris 40 ans dans la gueule … La prochaine fois, j’emmènerais des antibiotiques dans ma valise !

Les articles liés !

de ceux qui vont éveiller vos papilles...

2 Commentaires

max@viree-malin.fr

max@viree-malin.fr

19 mars 2014

Rhooo j'ai l'impression de revenir 1 an en arrière avec ton article ^^
J'y ai vécu pendant quelque mois et j'ai adoré!!
J'ai trouvé la vie très cher, mais ça a été tellement enrichissant, je ne regrette pas de mettre nourri qu'avec des pates et des tranche de jambon ultra fin! :)

A mon retour j'ai moi aussi crée un article mais pour savoir comment visiter Londres en 3 ou 4 jours. Tu me diras ce que tu en penses! ;)

A bientôt!

Maxence

Répondre

Mike

Mike

19 mars 2014

Je ne manquerais pas de lire ca :) tu peux egalement me suivre via fb facebook.com/mikeontheroad

J'espere que c'etait du bon le jambon :D

Répondre à max@viree-malin.fr Annuler la réponse.