A vos fourchettes, prêts, partez

AccueilCarnets de voyageWeek-end à Naples : Guide pratique

Week-end à Naples : Guide pratique

 

Naples est une ville tellement à part. Cela fait un moment que nous voulions y aller, mais le temps et les vols trop coûteux ne le permettait pas. C’est fois cette fait ! Naples est une ville au mille facette, et pour ne rien ratez on vous dit (presque) tout sur la capitale de la Campanie. Week-end à Naples, c’est parti.

 

Une période d’adaptation essentielle

 

IMG_7839

 

Nous y sommes. Le choc culturel nous fait face, et vraiment, on se le prend en pleine gueule. Naples n’est pas l’Italie, c’est un tout autre pays. Les façades des appartements, le brouhaha incessants des locaux, ainsi que les différentes odeurs pas toujours agréable ne trompent pas.

On ne sait pas encore si on va subir ce voyage ou finir par apprécier cette ville tellement différente des autres. Je fais vite le parallèle entre Naples et l’Amérique du Sud. C’est un vrai bordel. Ca crie, ça court, ça part dans tout les sens … On parvient à traverser la ville tant bien que mal, oui parce que les scooters nous donnent du filent à retordre. Ici les priorités ne sont qu’un tas de futilités, personne ne les respectent. Après tout pourquoi le faire, ce serait un délit lourdement punit.

Mais quand on pensait détester Naples, on se trompe lourdement. Ce qui nous éloignait d’elle au début, nous en rapproche. Nous ne dirons pas jusqu’à dire qu’on adore se faire froler par les scooters, ni qu’on adore le bruit incessant, mais on s’y est habitué. Tout devient presque banal. Il est impossible d’aimer Naples en quelques secondes, quelques minutes ou même en quelques heures. En revanche, une fois ce choc culturel passé on n’a plus vraiment envie de la quitter, on a juste envie de découvrir les moindres recoins.

 

Que faire à Naples ?

Naples ce n’est ni Rome ni Florence qu’on se le dise. Vous n’aurez pas de Duomo de la taille de celui de Florence, ni de Colisée comme à Rome. La vrai valeur ajouté de Naples c’est avant tout son ambiance.

1 – Le côté populaire du Quartier Espagnol

 

 

Le quartier Espagnol, vous le connaissez sans doute. Vous avez sûrement déjà vu un des nombreux documentaire sur Naples, ou le linge trônait dans les rues étroites de la ville ! C’est dans le quartier Espagnol que tout cela se passe. Mais le quartier Espagnol ce n’est pas que ça.

C’est le quartier populaire par excellence. Les rues que vous arpenterez sont vraiment typiques. Attention tout de même à ne pas trop vous enfoncer dans le quartiers, certains rues sont peu recommandables. Oui la Mafia est bien présente et ça se voit …

 

2 – Castello dell’ Ovo

 

 

Ce château à deux intérêts. Le premier c’est qu’il mérite d’être visité, le second et sûrement le plus important c’est qu’il permet d’avoir une belle vue sur Naples et le Vésuve. Une vue qui vous permettra d’apprécier Naples à sa juste valeur. L’entrée est payante (6 euros) mais on peut se balader autour gratuitement. Une belle balade sur le bord de mer.

 

3 – Basilique Santa Chiara

 

 

Voilà un des plus beaux monuments de Naples. La basilique de Santa Chiara a été construite au XIV ème siècle, et est le plus grand monument gothique de la ville de Naples. Pour effectuer une visite du musée, comptez 2 euros.

 

4 – La piazza del Plebiscito

 

 

Après avoir arpenter les rues étroites de Naples, pourquoi ne pas faire un tour sur la plus grande place de Naples. L’espace est désormais de mise. On peut également voir au bout de cette place la très belle et non moins immense San Francesco di Paola.

 

5 – Goûter à la gastronomie locale

 

 

Difficile d’être déçu par la gastronomie Italienne et c’est encore plus le cas à Naples. Les pizzas sont légions ici, il est très rare voir impossible de manger une mauvaise pizza. La plus prisée est sans aucun doute : Sorbillo. 

Comment oublier la Mozzarella di Buffala qui est un pur délice, rien à voir avec celle que vous trouverez en grande surface à base de vache. Pour les plus gourmands il faudra goûter la Pasta e patata (Pâtes, patates, mozzarella et lardons). En période de régime c’est le top !

Mais ce n’est pas tout certains desserts se font la part belle, comme les Sfogliatelle, la Pastiera Napoletana ou encore le Baba au rhum qui fut intronisé à Naples par Marie-Caroline, soeur aînée de Marie Antoinette.

 

6 – La Galleria Umberto I

 

 

Un peu comme à Milan cette galerie jouit d’une décoration stupéfiante. Cette Galerie marchande qui a été construite à la fin du XIX ème siècle fait parti intégrante du paysage Napolitain. N’oubliez pas de lever la tête pour la contempler pleinement.

 

7 – La Via San Gregorio Armeno

 

 

Les Napolitains sont très croyants et c’est dans cette rue, particulièrement animé à la période de Noël, que cette croyance est à son paroxisme. Cette rue grouille de santons, petites figurines que vous pouvez mettre sous le sapin dans la crèche. Il y’a de tout : Anges, boulangers, bouchers, animaux, paysans ou encore joueurs de foot. Oui vous avez bien entendu, des joueurs de foot et surtout ceux du SSC Napoli.

Si vous n’avez pas de crèche, vous en trouverez également sur place à tout prix et surtout de toute taille.

 

8 – Les catacombes de San Gennaro

 

 

Les catacombes de San Gennaro occupent une surface d’environ 5600 mètres carré. Elles abritent au moins 2000 niches mortuaires et 500 arcosolia.

Horaire : Ouvert tout les jours à partir de 10h. Fermeture à 17h du Lundi au Samedi et 13h pour le Dimanche.

Prix : 8 euros

 

9 – Le quartier de Vomero avec sa vue sur Naples

 

 

Fini la ferveur et le bruit ambiant des différents quartiers populaire de Naples, et direction le calme de Vomero. Il y a deux solutions pour y aller :

  • Par funiculaire, il en existe 3 (Toledo, Chiaia ou Montesanto). Une solution qui est bien plus rapide, mais qui vous fera peut être louper certains recoins de Naples. Horaire : 6h à 23H – Prix : 1,3 euros.
  • A pied. Naples se visite aisément à pied si vous avez un peu de temps devant vous. L’ascension demande patiente mais se fait assez facilement.

D’en haut vous aurez une vue sans précédent sur tout Naples et ses environs, le tout dans un calme inhabituel ici.

 

10 – Aller manger à Da Nenella

 

 

Une expérience à part entière à Naples. En plein coeur du quartier Espagnol, ce restaurant est une institution, que ce soit pour les touristes mais également pour les locaux. Attention, ne vous attendez pas à une Trattoria tranquille. Da Nenella on crit, on chante, ça court c’est un vrai spectacle.

On a même vu un serveur exploser une assiette à la vue d’une jolie fille, en criant « MA CHE BELLA !! »

De plus, le menu complet n’est qu’à 12 euros. Des choses simples mais bonnes. Pas de tiramisu ou de Torta caprese pour ce prix, mais une coupe de fruits frais.

Adresse : Vico Lungo Teatro Nuovo, 103/104/105

 

11 – Le centre historique de Naples

 

 

Si le quartier Espagnol est le coin le plus populaire de Naples, le centre historique de Naples est le coeur de la ville où vous trouverez des monuments tels que le Duomo, la magnifique place de Dante, le Gesu Novo, la Spaccanapoli ou encore la place Bellini. Les plus belles églises et palais, vous les trouverez ici.

Un quartier où l’on se perd bien volontiers. Le soir, les animations y sont nombreuses. Si vous voulez manger une bonne pizza, direction Di Matteo (94 via dei Tribunali).

 

 

Que faire autour de Naples ?

 

1 – Pompéi ou Herculanum

 

 

Nous n’avons pas pu y aller par manque évident de temps (même en 3 jours), mais il n’en reste pas moins évident que Pompéi et Herculanum sont des incontournables près de Naples. Des ruines connus dans le monde entier. Des cités qui ont été détruites en 79 avant Jésus Christ.

Comment y aller ?

  • Pompéi : Depuis la gare centrale de Naples il faut prendre le bus 5001 (3 euros), mais vous pouvez également prendre le train (un peu plus long) pour un prix bien plus onéreux (9 euros l’aller)
  • Hernaculeum : Le train circumvesuviana conduit aux deux stations situées sur le territoire d’Herculanum. La station Ercolano Scavi est la plus proche du site archéologique. On peut y aller avec Trenitalia, mais le train vous déposera bien plus loin. 2,60 euros l’aller depuis Porta Nolana.

Combien ça coûte ?

  • Pour Pompéi : 11 euros
  • Pour Herculanum : 11 euros
  • Pour l’ensemble des sites ( Pompéi, Herculanum et Oplontis, Stabia, Antiquarium de Boscoreale) valable durant 3 jours : 20 euros

 

2 – Le Monte Faito

 

 

Non loin de Pompéi, le Monte Faito c’est la montagne sur la mer. A plus de 1100 m d’altitude, elle vous permettra d’allier petite randonnée et vu sur la région de Campanie (Naples inclut bien sûr).

Comment s’y rendre ?

Pas facile, loin de là. Il faut d’abord aller à Castellammare di Stabia depuis Pompéi. Par bus ou par train, comptez environ 40 minutes (environ 2 euros). Attention il n’y a qu’un bus le matin, sinon ça sera l’après midi.

Par la suite, depuis Castellammare di Stabia, prenez le funiculaire qui vous y emmenera en moins de 10 minutes. Pour le prix, comptez 5,5 euros pour un aller ou 8 euros pour l’aller retour.

 

3 – Ischia

 

Impossible de passer à Naples, sans faire une visite à Ischia. La perle de la méditérannée. Nous avions le choix entre Ischia et Capri. Notre choix s’est rapidement tourné vers Ischia, d’une part pour une question d’origine et d’une seconde part car l’île d’Ischia nous paraissait plus correspondre à nos besoins.

Ischia c’est une grande île, ne pensez pas tout faire à pied car ce sera impossible. Néanmoins, il vous sera possible de prendre le bus. Ce dernier traverse en long, en large et en travers l’île.

Après une petite balade d’une heure dans le village de Fontana, on peut accéder au Monte Epomo, point culminant et volcan de l’île (788 mètres d’altitude). Si vous voulez faire un petit plongeon, la plage de Maronti est faite pour vous. Ici l’eau est chaude toute l’année !

 

Comment se rendre à Ischia ?

Pour s’y rendre rien de plus simple. Tout départ se passe à la station portuaire de Naples. Les compagnies Medmar, Caremar et Alilauro effectue la traversée. Attention, si vous avez le temps consultez les horaires car selon le temps que vous mettrez le prix pourra être dégressif.

11 euros pour les plus long (environ 1h30) et 18 euros pour les bateaux plus rapide. Pour en savoir plus : Horaires pour les Ferries Naples / Ischia 

Nous vous conseillons tout de même de réserver sur place, pour ne pas payer de frais. Réserver la veille pour ne pas faire la queue le matin.

 

Crédits photos : Expedia.fr / Catacombedinapoli.it / bbecopompei.it / lankaart.org / telestreetarcobaleno.tv / vacanzedartista.com / italyguides.it / visititaly.com

Les articles liés !

de ceux qui vont éveiller vos papilles...

0 Commentaire

laisser un commentaire